À propos

Guillaume Derclaye

À 22 ans, Guillaume rêve d’un journalisme qui prend le temps. Légèrement dégoûté des médias traditionnels, il se demande de quoi demain sera fait. Il a le désir d’exercer un journalisme de terrain qui renoue avec la réalité. Il essaie de rendre compte de ce qu’il voit, de ce que « les gens » vivent avec honnêteté.  La phrase de Simenon : « Comprendre et ne pas juger », lui restera en tête tout le long de sa vie. Oscillant entre l’image, le texte et le son, il espère pouvoir user de ces différents médias tout au long de sa vie.

Vincent de Lannoy

Jeune Liégeois qui a la bougeotte, Vincent a atterri à Bruxelles pour ses études. L’appareil photo toujours à portée de main, il est prêt à descendre dans la rue dès qu’il entend qu’une manifestation s’organise. Au fil des années, il s’intéresse de plus en plus aux mouvements de résistance ou de revendication. Dès qu’il le peut, il favorise le journalisme de temps long, les rencontres et le récit narratif. Curieux et ouvert au débat, ses reportages ont généralement pour origine ses propres préjugés ou incompréhensions.

Et le mook?

En 84 pages, nous vous plongeons dans différentes alternatives et vous faisons rencontrer plusieurs personnes concernées. Entre reportage, interviews, photos et autres, entrez dans un univers où vous n’aviez (peut-être) jamais mis les pieds.